Ces délinquants de la République et leur mentor doivent payer pour tous leurs crimes ! (Mody Niang)

20120621-214823.jpg

Des dignitaires du défunt régime libéral continuent d’être entendus par les enquêteurs de la Division des Investigations criminelles (DIC) et de la Brigade de Recherches de la Gendarmerie nationale. Ainsi, le 4 juin 2012, Me Mbaye Jacques Diop, ancien président et président honoraire du Conseil de la République pour les Affaires économiques et sociales (Craes), est passé devant la Dic. Après huit heures d’audition, le « Porteur de pancarte » apparemment exténué et donnant l’impression d’être indigné, s’est adressé à la presse. Sa déclaration, pleine d’enseignements, n’a pas suffisamment retenu l’attention des observateurs. Le Maire honoraire de Rufisque s’est d’abord employé à régler des comptes. Le Président de la Centif, Ngouda Fall Kane, en a eu d’abord pour son grade. C’est « un fonctionnaire malhonnête et véreux », un « pauvre type », un « envieux, un jaloux ». Son rapport « est faux » et a « des soubassements politiques ». Comme si la Centif se réduisait à la seule personne de son président ! La presse n’a pas été épargnée, ni même le Crédit lyonnais traitée elle aussi de malhonnête.

Lire la suite